Enseignement Khensur Rinpoché Lobsang Delek- Le sutra du coeur @ APACS Detchene Tcheuling, Toulouse [26 mai]

Enseignement Khensur Rinpoché Lobsang Delek- Le sutra du coeur


41
26
mai
14:00 - 17:00

 La page de l’événement
APACS Detchene Tcheuling
57 rue des Amidonniers, 31000 Toulouse, France
Exceptionnel Enseignement avec Khensur Rinpoche Geshe Lobsang Delek — Le sutra du coeur

Date: le Samedi 26 Mai de 14h à 17h

Il vous est demandé de vous inscrire au secrétariat car les places sont limitées tel: 0561121183

Participation: 20 euros

Khensur Rinpoche Geshe Lobsang Delek

Né en 1939 à Khantse Pantso (Karze) au Tibet à Tsewang Pantso (père) et Dhonyo Lhamo (mère). À l’âge de 7 ans, il a été initié à son monastère natal de Karze au Tibet.Et c’est dans ce monastère qu’il reçut son éducation initiale en langue tibétaine et une formation formelle dans des manuels de prière et plus tard dans des textes bouddhistes supérieurs.
À l’âge de 8 ans, il a pris l’ordination Getsul (Sramanera) de l’incarnation… précédente de Trungsar Rinpoché, à son monastère natal à Karze.
À l’âge de 17 ans, il quitta son monastère natal et se rendit à Lhassa pour poursuivre des études supérieures en philosophie bouddhiste au monastère de Sera Jey.
En 1959, avec d’autres moines, il a fui le Tibet et s’est réfugié en Inde, suite à l’arrivée de Sa Sainteté le Dalaï Lama en Inde. Il a poursuivi ses études et sa pratique au camp spécial de réhabilitation de Buxa – Bengale occidental, qui a été spécialement créé comme base provisoire pour préserver la religion et la culture uniques du Tibet.
En 1965, il a reçu l’ordination Gelong (Bikshu) de Sa Sainteté le Dalaï Lama à Dhramsala. Et au début des années 1970, elle déménagea en Inde du Sud avec le groupe de 200 moines indigènes de Sera Jey – temporairement basé à Buxa, pour rétablir le monastère de Sera Jey à Bylakuppe (district de Mysore). Il a eu la chance d’étudier sous la tutelle d’érudits renommés – l’abbé de l’époque – Khensur Rinpoché Lobsang Wangchuk et Gyudmed Khensur Dorjee Tashi.
Il est diplômé du Karam (Masters) Lopon (M. Phil) et Lharam Geshe (Ph.D) avec le premier poste. Il a reçu son diplôme de Lharam Geshe (Ph.D) en 1987.
Après l’obtention du diplôme de Lharam Geshe, il consacra tout son temps aux enseignements du monastère. En 1994, il a été nommé Disciplinaire en chef du monastère de Gyudmed Tanric, l’un des deux principaux monastères tantriques de la tradition Gelug. Plus tard l’année suivante, il a été élu Disciplinaire en chef du monastère de Sera Jey.
En 2002, il a été nommé le Lama Oze (le plus haut poste à côté de l’abbé) du monastère tantrique Gyudmed – Gurupura, par Sa Sainteté le Dalaï Lama. Après avoir terminé le mandat de trois ans de Lama Oze, il a été nommé à l’abbé du monastère tantrique Gyudmed par Sa Sainteté le Dalaï Lama. Il a complété avec succès le mandat de trois ans à Abbot en 2008.
En 2011, il a été nommé Abbé de l’Institut monastique bouddhiste Sed-Gud – Salugara (Bengale occidental) par Sa Sainteté le Dalaï Lama.
Il a été intronisé au siège de l’abbé du monastère de Sera Jey le 6 mai 2012. Sa nomination successive à des postes éminents revêt une importance toute particulière dans la tradition monastique. Pour la vaste connaissance des soutras qu’il possède et des années de pratique, béni avec un comportement simple a jeté une personnalité très spéciale et unique qui est vénérée par tous.
En tant que savant bouddhiste et enseignant et en tant qu’abbé du monastère, il est obligé de voyager loin pour partager et guider les communautés dévotes sur la connaissance et la sagesse de la noble philosophie de Bouddha

Description du Sutra du cœur:

Le Sutra du Cœur (ou Hridaya Sutra en sanskrit) est probablement le texte bouddhique le plus connu; il est fréquemment récité dans de nombreuses parties du monde bouddhiste.

C’est un texte du bouddhisme mahayana. Il est appelé Sutra du Cœur car il contient le cœur de l’enseignement de la Prajñaparamita, la Perfection de la Sagesse (aussi appelée Sagesse parfaite, ou Connaissance transcendante, ou Sagesse transcendante, Prajna), à savoir la vacuité de toute chose et de tout phénomène – la vacuité (shunyata en sanskrit) ne voulant pas dire la non-existence, mais l’absence de caractère substantiel, fixe et inchangeant.
Ce sutra, ces paroles du Bouddha Shakyamuni, ont été prononcées en Inde, près de Bodh-Gayâ, au Pic des Vautours. En regardant cette montagne de loin, elle ressemble à un vautour, à cet oiseau qui mange les cadavres au Tibet, c’est là même que le Bouddha Shakyamuni a énoncé le Sutra du Cœur.
À cet endroit même se trouvait la grande Sangha, la sublime noble communauté des moines et des Bodhisattvas. Ici, l’on différencie les petits Bodhisattvas qui ont obtenu la première Terre des grands Bodhisattvas qui sont ceux de la deuxième, troisième, quatrième, cinquième Terre, etc. jusqu’à la huitième Terre.
Ainsi, grâce à tous les enseignements du Bouddha, à toutes les apparences profondes du Bouddha, ceux qui résidaient en ce lieu pouvaient en un instant demeurer dans l’équanimité de l’absorption méditative. En ce qui nous concerne, nous n’avons même pas pour un instant la possibilité d’être dans cet état. Mais tous ces êtres, grâce à l’énergie même de la capacité du Bouddha Shakyamuni, purent en un instant demeurer dans cet état d’absorption méditative. L’entrée dans l’absorption méditative était possible grâce à la capacité, à l’énergie même du Bouddha Shakyamuni. C’était tout comme entrer dans un chemin ou par la porte d’entrée d’une maison. Grâce à son énergie, il y a eu d’innombrables manières d’entrer en absorption méditative, en méditation, en concentration de toutes sortes.
Ainsi, alors que le Bouddha Shakyamuni demeurait en cet état, à ce moment précis, le grand Bodhisattva, le noble Chenrézi, qui demeurait aussi en cet état, parvint à l’état de la Sagesse Transcendante.
Dans cet état d’absorption méditative, demeurant dans la Vue, il reconnut la nature vide des cinq agrégats, et que tous les phénomènes et toutes formes étaient vacuité.
Par la grâce et la bénédiction du Bouddha Shakyamuni, Sharipoutra posa une question au grand et noble bodhisattva Chenrézi qui demeurait en absorption méditative. Le noble Sharipoutra qui posa la question et le noble Chenrézi qui lui répondit étaient tous deux sous la bénédiction du Bouddha. C’est donc bien par la grâce du Bouddha Shakyamuni que cette question précise a pu être posée et que celui qui a répondu par le Sutra du Cœur a pu le faire.
Discussion
image
Seulements les utilisateurs enregistres peuvent ecrire les commentaires.
Passez vitement l'enregistrement ou l'autorisation.

Les événements le plus attendu à Toulouse :

Les machines géantes - Toulouse
Toulouse, France
Techno Toulouse Open Air 2018
Toulouse, France
Color Me Rad Toulouse 2018
Base De Sports Et Loisirs De La Ramée
Japan Touch Toulouse 2018
Soirée 2000 - Le Bikini
Le Bikini
Soirée années 2000
Connexion Live
Panda Dub - Circle Live • Le Bikini
Le Bikini
Groundation - Le Bikini
Le Bikini
Synapson - Super 8 Show - Le Bikini • 3 octobre 2018
Le Bikini
Bikini Funky Party - Le Bikini
Le Bikini
Les événements les plus populaires dans votre fil de nouvelles